A propos de Marrakech

Marrakech offre une telle palette de sites et de curiosités qu’une visite hors des chemins balisés est facile à organiser pour en découvrir les aspects les plus insolites. Remonter le temps Un tour dans la médina ou une balade sur la place Jemaa El Fna sont incontournables. Le vrai voyage commence alors. Comme si l’on remontait le temps, les repères changent, il n’est plus question de kilomètres parcourus. En un instant, c’est le passé qui ressurgit, avec les conteurs et les artistes de rue, les charmeurs de serpents et les magiciens délivrant potions et médications secrètes. À deux pas, sur la fontaine Chrob ou Chouf, près de la mosquée Ben Youssef, l’une des inscriptions ciselées invite le passant à « boire et voir ce qui va se passer » (chrob ou chouf). La ville des jardins Marrakech recèle nombre de trésors, et parmi eux les fameux riads (« jardin » en arabe), ces maisons entièrement fermées sur l’extérieur et organisées autour du patio central. Souvent reconvertis en maison d’hôtes ou en restaurant, ils sont un des symboles de l’art de vivre marocain. Vue du ciel À Marrakech, c’est le moment où jamais de s’offrir un baptême de l’air. En hélicoptère, en ULM ou dans le silence d’une montgolfière, vous découvrirez la ville et le contraste saisissant qu’elle forme avec la campagne alentour. Skier sur l’eau ou sur la neige À seulement vingt minutes de Marrakech, le lac de Lalla Takerkoust vous offre ses sept kilomètres de longueur à explorer en pédalo, en barque ou même en jet ski ! Tout près de là, une des stations de sports d’hiver les plus étendues d’Afrique vous attend à Oukaimeden dans l’Atlas. Imaginez le panorama qui s’offrira à vous à 3 300 mètres d’altitude ! Au sud d’Oukaimeden, vous pourrez vous adonner à la randonnée en gravissant le mont Toubkal (4 167 m). Un peu d’organisation, un guide certifié et une forme physique correcte vous permettront de réaliser cette ascension sans grande difficulté. Ainsi, en quelques instants, vous passez de la chaleur de la vallée à l’air pur des cimes. Un vrai luxe : quitter sa piscine, aller skier en altitude pour la journée, et enfin retrouver la douceur des soirées de Marrakech. Du traditionnel éternel au luxe contemporain, à Marrakech, tout est à découvrir sans modération.

Illusion ou réalité ? Aux portes du désert, cernée par les cimes de l’Atlas, surgit, majesteuse, une cité rouge, là où il y a mille ans un nomade almoravide a établi son campement. Derrière des remparts couleur ocre, la vieille ville ou médina, intemporelle avec ses palais, ses mosquées, ses insoupçonnables patios à fontaines, et son labyrinthe de ruelles sombres. Là foisonnent les bazars, les charrettes à ânes, une foule d’habitants vêtus de caftans et de djellabahs, tandis que la place Jemaâ- el- Fna ne dort jamais. Pourtant, à une avenue à peine et des siècles de distance, se déploient les boulevards aérés et les jardins de la ville nouvelle, nonchalante, imprégnée de douceur de vivre : le Guéliz, nostalgique de l’Europe coloniale, avec ses terrasses de cafés où l’on se laisse choir pour une pause ; et l’Hivernage et ses résidences entourées de pelouses, léché comme une banlieue chic américaine, où l’on ne se déplace qu’en voiture… Deux Marrakech, sinon trois, tumultueuses ou calmes, gardées par la présence du minaret de la Koutoubia, unies par la voix du muezzin qui rythme la journée, mais tout en contradictions, chacune jouant à tromper l’autre ! De la céramique, marchandée des heures sous les lattis en roseaux des souks, au cocktail de la Mamounia ; de la brochette grillée dans la rue au gargantuesque festin d’un palace ; de la salle collective d’un hammam au lit de repos d’un spa contemporain ; et la nuit, du spectacle des saltimbanques place Jemaâ- el- Fna aux sons techno d’un night- club à piscine.

A propos de l’Afrique du Sud et Angola : Guide de voyage
Égypte : Guide de voyage