4 conseils pour des vacances en mobil home réussies

mobil home

Les voyages en mobil homes sont l’une des meilleures activités à partager en famille, à condition qu’ils soient bien organisés. En effet, pour parcourir le monde en toute sécurité et profiter de la beauté de la nature sur la route, il faut une préparation stricte en amont. Tout est question de planification et d’anticipation.

Vacances en mobil home : bien se préparer en amont

Pour garantir la réussite de vos vacances en mobil home, il faut préparer votre voyage dans les moindres détails. Passez en revue votre itinéraire, les formalités à remplir, les matériels à utiliser et les actions à effectuer.

Planifiez votre itinéraire

Les vacances en mobil home sont avant tout un voyage, une expédition dont il faut planifier les étapes. En effet, un tel déplacement ne s’improvise pas, surtout lorsque l’itinéraire vous est inconnu. Pour éviter les mauvaises surprises, il faut tout préparer à l’avance. Quelles sont les villes et les pays que vous souhaitez traverser ? Par quelles routes comptez-vous passer ? Quelles aires de camping et de services sont-elles disponibles ? Ne négligez aucun détail, vérifiez l’état des routes, la hauteur maximale autorisée au niveau des ponts que vous traverserez… Allez sur des forums spécialisés pour collecter des avis et des astuces sur les lieux, les pays, les matériels en relation avec votre voyage.

Budgétisez votre voyage

Maintenant que vous savez où vous allez, faites le point sur les dépenses qui meubleront votre voyage. Essayez d’évaluer le coût du carburant, en fonction du trajet et du type de véhicule que vous comptez utiliser. Ajoutez-y les coûts de la location des emplacements de parking, les dépenses en repas, en gaz, eau et électricité, les frais supplémentaires (péages par exemple), ainsi qu’une marge pour les imprévus.

Prévoyez un véhicule à l’avance

N’attendez pas la dernière minute pour choisir le véhicule que vous comptez utiliser. Basez votre choix sur des critères tels que le nombre de vacanciers, l’autonomie du véhicule, les options inclues…Comment comptez-vous l’acquérir ? Allez-vous le louer ou l’emprunter ? En êtes-vous le propriétaire ? Si oui, faites le réviser en profondeur avant le départ, cela vous évitera des surprises désagréables en chemin. Profitez-en pour vérifier les clauses de votre contrat d’assurance, car tout peut arriver en chemin. En principe, l’assurance responsabilité civile devrait suffire, car le camping-car est un véhicule comme les autres. Il existe aussi des assurances camping ou loisir qui en plus de la responsabilité civile couvrent les dommages causés au matériel de camping. Et si vous allez à l’étranger, vérifiez si votre assurance est valable dans les pays traversés. Normalement, elle devrait l’être dans tous les pays de l’union européenne.

Mobil home : préparez votre matériel

Dressez une check-list du matériel dont vous aurez besoin sur la route. Commencez par le camping-car. Quels sont les équipements et accessoires indispensables à son autonomie (eau, gaz, essence, rallonges électriques, adaptateurs pour la recharge des appareils, cales pour les arrêts, lampe extérieur, table, auvent, sèche-linge pliable, trousse à outils…) ? Est-il équipé d’une trousse de secours ? Passez ensuite au matériel dont vous aurez besoin au quotidien (couteaux, ciseaux, draps, serviettes, vaisselles…). Enfin, faites la check-list des achats que vous devrez effectuer pour vous restaurer pendant le voyage (boissons, lait, œufs, viandes…).

Attention au stationnement du mobil home

Maintenant que vous connaissez votre trajet, intéressez-vous de plus près aux aires de stationnement dont nous parlions plus haut. Durant votre périple, vous serez obligés de vous arrêter et cela ne peut se faire au hasard, car tout est réglementé de nos jours. Pour commencer, repérez les emplacements interdits le long de votre trajet (monuments historiques, réserves naturelles, parcelle marquant une zone d’incendie…), profitez-en pour réviser la réglementation en matière de mobil home. Ensuite, recensez les emplacements qui peuvent vous être utiles. On distingue :

  • Les aires de camping-car : elles sont payantes et gérées par les collectivités locales.
  • Les campings : ils sont payant, exclusivement dédiés aux mobil homes, et gérés par des professionnels.
  • Les emplacements appartenant aux propriétaires privés : certains particuliers louent des emplacements pour le camping. Il existe des sites de mise en relation qui pourraient vous aider à les contacter pour solliciter une parcelle pour la nuit.

Les précautions à prendre pour préserver l’autonomie du mobil home

L’autonomie moyenne d’un mobile home est de trois à quatre jours. Pour éviter des mauvaises surprises, répartissez l’utilisation de vos ressources en fonction du nombre de personnes et de la durée de chaque étape. Gardez un œil sur le gaz, l’électricité et l’eau. Vérifiez en les niveaux régulièrement pour éviter des ruptures inopinées. Chaque camping-car comporte deux réservoirs d’eau : un réservoir d’eau propre que vous devrez souvent recharger, et un réservoir d’eaux usées qu’il faudra vider. Quant au gaz, il est généralement stocké dans des bouteilles de 13 Kg. Enfin, l’électricité utilisée est fournie par une batterie de 220 V que vous devrez recharger régulièrement.

Voici tout ce dont vous avez besoin pour parcourir le monde
Top 10 des conseils de voyage organisés