5 questions à se poser avant de louer un maison pour les vacances

maison pour les vacances

Vous souhaitez louer une maison de vacances et vous ne savez pas par où commencer ? Ces appréhensions sont tout à fait légitimes puisqu’il suffit de tomber sur un logement en deçà de vos attentes pour rater le séjour que vous attendiez tant et dans lequel vous auriez placé une grande part de vos économies. Dans cet article, nous vous présentons les 5 questions que vous devez vous poser avant de finaliser les démarches de la location.

Question 1 : Quel est l’emplacement de la maison ?

Avant de contacter une agence immobilière qui vous aiderait à trouver le logement de vacances répondant à vos besoins, définissez les caractéristiques de l’emplacement visé. Désirez-vous partir à la campagne, en montagne ou au bord de la mer ? Il est important de prendre cette décision après avoir obtenu le consentement des personnes qui vous accompagneront dans ce séjour. Les annonces de bien immobilier présentes sur la toile dévoilent l’emplacement du logement choisi. Vous n’aurez peut-être pas une adresse précise mais un secteur qui peut vous servir de repère. A l’aide de l’application Google Map ou Google Earth, vous pouvez vous faire une idée des alentours. Vérifiez alors la proximité avec des structures à nuisance sonore, la disponibilité des commerces voire le trajet qui vous sépare de la plage la plus proche.

Question 2 : Quelles sont les caractéristiques du logement ?

Face à une annonce immobilière, le locataire potentiel doit se montrer pointilleux. Il doit tirer le meilleur profit possible des données présentées. Les photos et le descriptif sont conçus pour aider les visiteurs du site à saisir les caractéristiques de la maison à commencer par la surface habitable. Le logement est-il suffisamment spacieux pour accueillir toutes les personnes qui comptent s’y rendre ? Seraient-ils à l’aise pour passer un séjour relaxant et inoubliable ? Assurez- vous que tous les équipements nécessaires sont disponibles à savoir les salles de bain, le sèche-linge, le lave-vaisselle et tout ce qui vous permettrait de retrouver le confort pour lequel vous êtes prêt à payer. Les sujets qui ont besoin d’une connexion Internet performante notamment pour poursuivre une petite partie du travail doivent poser la question au propriétaire afin d’éviter toute mauvaise surprise.

Question 3 : Quels sont les équipements supplémentaires du bien ?

Même s’il s’agit d’une location saisonnière, et par conséquent passagère, la présence d’équipements peut être une cause de refus ou d’approbation que vous personne ne peut vous reprocher. Après tout, si vous partez en vacances, ce n’est pas pour éprouver le sentiment que quelque chose vous manque. Si dans la partie ci-dessus nous avons évoqué Internet comme un élément essentiel pour le bon déroulement du séjour de certains, on ne peut pas ignorer ceux qui, au contraire, préfèrent un logement dépourvu de technologies. En effet, de plus en plus de vacanciers profitent de cette retraite à la campagne par exemple pour faire une détox high tech et rompre avec cette addiction devenu un vrai mal du siècle. Dans ce cas, le choix de vos équipements complémentaires dépend de la manière dont vous comptez dépenser vos heures précieuses. Il se peut que vous ayez envie de laisser votre talent de chef s’exprimer au grand jour. Ainsi, vous aurez besoin de chercher parmi les appartements et villas avec une cuisine équipée d’un four électrique, d’un micro-onde et d’appareils électroménagers.

Question 4 : Enfants et animaux de compagnie sont-ils tolérés ?

Les raisons qui peuvent pousser les propriétaires à n’accepter que les locataires sans enfants ou animaux sont nombreuses. Mais les 2 causes majeures restent la peur des dommages irréparables et de perturber la quiétude des voisins surtout dans le cadre d’une copropriété. Pour vérifier cette condition, commencez par bien lire le contenu de l’annonce. Généralement, les bailleurs n’hésitent pas à laisser une mention spéciale afin d’éliminer d’emblée les postulants qui souhaitent être accompagnés par leurs enfants ou leur Médor. En dehors des appréhensions d’ordre organisationnel imposées par le proprio, le locataire peut lui-même exiger des équipements sécuritaires et spécifiques lorsqu’il a des enfants. On peut citer la barrière de protection autour de la piscine et une baignoire plutôt qu’une douche pour les bébés.

Question 5 : Quelles sont les charges dont il faut tenir compte ?

Les vacances en famille, en couple ou en solitaire impliquent des dépenses connues et d’autres qu’on a tendance à omettre. On parle ici des charges liées à la politique d’annulation. Si vous pensez que les risques de désistement sont bien là, vérifiez les délais. Il convient également de comprendre si les frais de ménage sont inclus dans le loyer. Cela peut constituer une dépense à laquelle vous n’étiez pas préparé.

5 alternatives à l’hôtel pour des vacances en famille
Faites-vous une croisière pour la première fois ? Conseils !