La talavera: un art de plus de quatre siècles d’histoire au Mexique.

Déclarée patrimoine culturel mondial, Puebla ou la “Cité des anges”,  montre sa richesse culturelle à travers ses impressionnants bâtiments de style colonial, ainsi que dans ses produits artisanaux, comme la Talavera poblana.

Son histoire

Connue à l’origine comme la porcelaine blanche et le carreau de Puebla, Talavera est une œuvre en céramique émaillée à l’oxyde de zinc dont l’origine remonte au-delà de l’ère coloniale. Ce type de céramique, que nous connaissons aujourd’hui sous le nom de Talavera de la Reina, a commencé à être conçu en raison de l’influence arabe dans la province espagnole de Tolède. C’est là que les potiers arabes se sont établis et ont implanté les techniques qui seront plus tard héritées par le Mexique.

Cet art, qui était inconnu des anciens Mexicains, est passé d’Espagne au Mexique au XVIe siècle. Au XVIIe siècle déjà, Puebla produisait de la Talavera de haute qualité, car à cette époque, une réglementation de ce commerce avait été publiée, où étaient stipulées les procédures de fabrication et de contrôle de la qualité des produits.

Depuis lors, tout ce qui est fait avec cette technique est devenu une marque de fabrique de cette belle ville, car c’est aussi un matériau important utilisé pour embellir les bâtiments. Les temples et les couvents sont des exemples évidents où les carreaux de céramique émaillée habillent ces vestiges architecturaux. De même, Talavera embellit les façades et les intérieurs des maisons, montrant l’excentricité de leurs propriétaires. Il est également courant de trouver de la Talavera dans des objets d’artisanat et de décoration tels que des lampes, des vases, des coupes à fruits, des vases et, bien sûr, des plats complets.

La fabrication du Talavera

La fabrication de la Talavera a très peu changé depuis son introduction à Puebla, et bien qu’elle ait subi des modifications minimes dans la fabrication, elle conserve son caractère original, surtout dans la partie mécanique, qui est développée grâce à un processus où la terre cuite est prise comme base de toute la pièce de poterie, qui est cuite plusieurs fois à haute température, pour être finalement peinte avec des émaux faits avec différents minéraux. C’est justement dans la décoration que cet art singulier a subi des modifications, puisqu’il s’est aussi habillé d’autres couleurs comme le vert, l’orange et le jaune, en plus de la traditionnelle couleur bleue sur fond blanc.

Une autre particularité de la Talavera, c’est que chaque pièce est fabriquée individuellement, il n’y en a donc pas deux identiques bien qu’elles aient été faites par les mêmes mains, de sorte qu’une pièce peut coûter plus de 10 000 pesos.

Lorsque vous achetez une pièce de Talavera à Puebla, vous pouvez vérifier sa légitimité au moyen d’un hologramme qui montre le logo d’un des ateliers qui ont la dénomination d’origine DO4 établie par la norme officielle mexicaine, et qui valide l’authenticité et la qualité de la pièce. Si c’est le cas, vous pouvez être sûr de tenir entre vos mains une pièce 100% originale, reflet des gestes millénaires des hommes qui ont créé cette forme d’expression extraordinaire.

Vacances au Mexique : tout pour bien préparer son voyage
Pourquoi le Nicaragua est la destination de vacances ultime